Communauté de Communes du Pays Noyonnais

AccueilRestez informésActualitésDébat d’orientation budgétaire 2017

Débat d’orientation budgétaire 2017

Publié le 17 mars 2017


« Dans les communes de 3 500 habitants et plus, un débat a lieu au sein [de la structure délibérante] sur les orientations générales du budget de l’exercice ainsi que sur les engagements pluriannuels envisagés […] » (article L.2312-1 du CGCT)
« Ce débat se situe à l’intérieur d’un délai de deux mois précédant l’examen du budget primitif.Il porte sur les orientations générales à retenir pour l’exercice considéré et, éventuellement, les exercices suivants.Il s’insère dans les mesures d’information du public sur les affaires locales et permet aux élus d’exprimer leurs vues sur une politique budgétaire d’ensemble. Il permet également au [Président] de faire connaître les choix budgétaires prioritaires. » (Extrait de l’instruction M14)

JPEG - 5 Mo

« La Communauté de communes du Pays noyonnais a déployé depuis maintenant plusieurs années des services à la population qui sont plébiscités par nombre de familles ou d’habitants. Cela va des prestations mises en place dans le secteur de l’enfance (périscolaire, restauration, NAP) ou de la petite enfance (structures de garde), à la protection incendie ou au ramassage des ordures ménagères. Chaque jour, l’intercommunalité rend ainsi service aux habitants de ce territoire au plus près de leur quotidien et le bureau communautaire souhaite maintenir coûte que coûte ce haut niveau de service public, qui facilite la vie des familles, tant en ville qu’en milieu rural et qui garantit son maintien.

Maintenir cette qualité de service rendu aux habitants a cependant un coût. Face à la contraction des recettes que connaissent les collectivités locales depuis quelques années, notamment du fait de la réduction des dotations d’Etat bien sûr, mais également du fait de la crise économique qui a profondément affecté notre économie nationale depuis 2008, le secteur public local est obligé de réviser son fonctionnement.

C’est ce que nous avons fait ces deux dernières années, en opérant un recentrage de nos compétences et en allant chercher des économies dans notre gestion quotidienne, pour tenter d’absorber la perte de DGF enregistrée chaque année (près de 1,2M€ cumulé depuis 2013).

Face à ce constat, l’exécutif communautaire que je préside a souhaité bien entendu réaffirmer toute l’importance du maintien de services aux publics, dans un contexte où la population - et au premier chef la population rurale – éprouve de plus en plus un sentiment d’abandon. La CCPN est le seul rempart à la désertion des communes rurales par les habitants, faute de services de proximité. La CCPN est de ce fait le garant d’une ruralité vivante.

C’est pourquoi avec mes collègues vice-présidents, nous n’envisageons pas de supprimer des actions que l’intercommunalité porte en direction des familles. Je m’y engage, nous garantirons la pérennité des services Enfance et Petite enfance.

Dès lors, nous avons choisi de rechercher de nouveaux moyens pour permettre le maintien de ce haut niveau de services à la population et continuer aussi en parallèle à préparer l’avenir solidaire de ce territoire à la redynamisation naissante, comme vous pouvez le constater depuis quelques mois, avec le rachat d’Intersnack et la poursuite de la redynamisation du campus économique Inovia, la confirmation du lancement prochain des travaux du canal Seine-Nord Europe et la livraison de la 2x2 voies Ribécourt-Noyon en mai, ou encore la sortie de terre prochaine du cinéma et du bowling.  »

Patrick Deguise,
Président de la Communauté
de communes du Pays noyonnais

Retrouvez le document de présentation du Débat d’orientation budgétaire 2017 :

PDF - 8.5 Mo
 Haut de page